Publié le

La néophobie ; l’apprivoiser une bouchée à la fois

Par Clémence Desjardins, stagiaire en nutrition


La néophobie alimentaire, c’est une peur des aliments nouveaux. Celle-ci est généralement présente chez les enfants, mais certaines personnes plus âgées peuvent aussi en souffrir. Comme il s’agit d’une phobie, elle n’est pas nécessairement rationnelle et peut s’exprimer de plusieurs façons différentes. Par exemple, certains enfants vont «simplement» refuser de manger certains aliments, alors que d’autres peuvent même ressentir de l’anxiété en les voyant dans la salle à manger.

Continuer la lecture de La néophobie ; l’apprivoiser une bouchée à la fois
Publié le

Alimentation intuitive : nourrir son bien-être

Par Clémence Desjardins, stagiaire en nutrition

L’alimentation intuitive est un sujet de plus en plus abordé sur les médias sociaux et une approche avec laquelle plusieurs nutritionnistes choisissent maintenant de travailler. C’est un principe de base très simple et qu’à peu près tout le monde pratiquait inconsciemment dans sa jeunesse, mais qui est beaucoup plus difficile à suivre dans la société d’aujourd’hui. En effet, l’omniprésence de la culture des diètes et des technologies, l’importance accordée à la productivité ainsi que notre désir que tout soit instantané ne sont que quelques facteurs faisant en sorte que nous sommes de plus en plus déconnectés à nos signaux de faim et de satiété, rendant l’acte de manger extrêmement complexe. L’alimentation intuitive se veut donc une façon d’aborder la nourriture plus simplement, en évitant les régimes et en se fiant à notre corps comme principal outil pour guider nos choix.

Continuer la lecture de Alimentation intuitive : nourrir son bien-être
Publié le

Féminisme et zéro déchet : une opposition ?

Dans les dernières années, le mouvement zéro déchet a pris son envol, grâce à l’influenceuse américaine Béa Johnson qui l’a popularisé en 2013.  Quelques années plus tard, une première épicerie zéro déchet voyait le jour au Québec et aujourd’hui chaque région compte son épicerie en vrac à visée écologique. Ce phénomène démontre bien la progression de la pensée populaire face aux changements climatiques. Dans cette hausse de popularité médiatique, on a aussi vu apparaître des articles étoffant les impacts négatifs de ce mouvement. Plusieurs blogueur(gueuse)s, journalistes ou citoyen(ne)s se sont demandés si le mouvement zéro déchet pouvait être compatible avec le féminisme ?

Continuer la lecture de Féminisme et zéro déchet : une opposition ?